Le réchauffement climatique menace les glaciers suisses

Le réchauffement climatique et la fonte des glaciers Suisse

L’année 2018 aura été une année particulièrement préoccupante d’un point de vue météorologique et climatique. Avec des records de températures exceptionnellement basses en hiver et exceptionnellement hautes cet été, certains records ont été battus. Tant et si bien que même les glaciers suisses, malgré un enneigement record cet hiver, ont perdu une part importante de leur volume cet été.

Un bon hiver pour les glaciers

Ce qui préoccupe les scientifiques, c’est que l’hiver 2018 a été particulièrement propice au maintien du volume des glaciers. Grâce à des températures très basses et un enneigement très élevés, ils s’attendaient à voir les glaciers suisses renforcés par ces conditions météorologiques, puisque c’est la couche de neige qui les recouvre qui les empêche de fondre.

Pourtant, dans un rapport publié le 16 octobre par l’Académie des sciences naturelles helvétique, cette année 2018 constitue un record pour la fonte des glaciers en Suisse puisqu’ils ont perdu 2,5 % de leur volume. Sur la dernière décennie, l’ensemble des glaciers du pays a perdu un cinquième de son volume. Une situation à mettre, sans aucun doute possible, sur le compte de l’augmentation des températures.

Une responsabilité internationale

Alors que Donald Trump vient de se déclarer véritable défenseur de l’environnement, ce n’est pas la peine de demander votre ESTA USA pour aller manifester devant la Maison Blanche. Certes, le président américain a une vision de la défense de l’environnement qui lui est toute personnelle et il a annulé 76 lois qui visaient à réduire les impacts environnementaux de l’industrie américaine. Cependant, il faut admettre que la responsabilité en la matière est internationale.

D’ailleurs, de plus en plus de voix s’élèvent pour combattre l’hypocrisie des industriels qui tentent de responsabiliser à outrance le consommateur et les particuliers pour se dédouaner intégralement de l’impact écologique de leurs activités. Puisque le réchauffement climatique touche, et continuera de toucher, tous les pays du monde sans exception, le combattre est une responsabilité internationale qui dépasse les frontières.

Vers une disparition totale des glaciers ?

Il y a quelques jours, le groupe international de scientifiques appelé le GIEC a tiré la sonnette d’alarme et a averti sur le processus d’accélération du réchauffement climatique. En effet, si les températures ont mis plusieurs décennies à grimper d’un ou deux degrés, elles ne mettront bientôt plus que quelques années pour augmenter d’autant de degrés.

Avec une telle accélération du processus, les experts et scientifiques suisses annoncent déjà la disparition de certains petits glaciers dans quelques années. Ils ne veulent pas être inutilement alarmistes et les plus gros glaciers, comme celui d’Aletsch, seront encore visibles dans 20 ans, mais leur taille aura déjà considérablement diminué.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*