Suisse : les bénéfices écologiques des casinos en ligne

jeux casino ordinateur

Une révision de loi visant les jeux d’argent en ligne en Suisse est venue autoriser les jeux de casinos virtuels en 2019. La population suisse a marqué un tournant dans l’univers des casinos en ligne en votant favorablement pour leurs ouvertures. Lors de l’été 2020, le premier casino en ligne en Suisse s’est déployé sur le net. Une question subsiste quant à l’impact écologique des casinos terrestres, tandis que la numérisation se veut plus verte.

La Covid-19, architecte du revirement numérique des casinos virtuels

L’ouverture des jeux de casino en ligne, en Suisse, à vu le jour dans un contexte très particulier. Avec les casinos terrestres, les restaurants, les bars et les espaces de vie culturels fermés, les Suisses ont particulièrement apprécié ce tout nouveau divertissement.

À la suite des décisions de la Confédération Suisse, le nombre de casinos en ligne ne cesse d’augmenter et chacun propose des offres alléchantes pour séduire les nouveaux utilisateurs. Certains comparateurs de casinos en ligne permettent aux joueurs de trouver les meilleurs bonus, les avis les plus favorables et les guides les plus complets sur leur site, comme celui-ci : https://www.critiquejeu.com/casino-en-ligne-suisse/.

Les chiffres de la première année de mise en service sont sans appel. D’après le Conseil Fédéral Suisse, 186 millions de francs suisses bruts ont été générés parmi les sept premiers casinos ouverts en Suisse en 2020. À titre informatif, cela représente près de 41 % du chiffre d’affaires des casinos terrestres qui ont dû accuser le coup d’une fermeture de quatre mois consécutifs. Ces néo-casinos virtuels ont su tirer profit du contexte lié au coronavirus pour se développer et proposer une nouvelle manière de jouer à la population suisse.

Ces chiffres croissants des casinos virtuels pourraient aussi faire écho à un problème de fond de la part des casinos terrestres. Ces casinos en dur vont devoir se réinventer pour séduire à nouveau une population de plus en plus sensible à l’écologie et à l’empreinte carbone générée par l’activité humaine face à la menace des casinos dématérialisés.

La démesure énergivore des casinos en dur

Dans la quête d’une réduction de l’impact écologique des activités humaines, les casinos terrestres ont encore des progrès à réaliser. Les casinos, de par les jeux de lumières qu’ils proposent, les machines électroniques qui tournent 24 heures sur 24, le chauffage ou la climatisation des salles de jeux, l’éclairage et l’énergie des activités annexes, comme la gestion des hôtels et des restaurants, sont des gouffres de consommation énergétique.

Les maîtres de l’excès à Las Vegas ont bien compris l’impact écologique de leurs casinos. À titre informatif, la consommation d’énergie du plus grand casino de la ville représente l’équivalent de 50 000 foyers américains. Récemment, cette prise de conscience s’est concrétisée. Las Vegas mise sur une énergie propre et durable grâce au troisième plus grand champ photovoltaïque au monde, implanté directement dans le désert du Nevada.

De Meyrin à St. Gallen, les casinos en dur se veulent plus vert également, avec la mise en place de systèmes pour réduire leur consommation d’énergie. Mais cette extravagance et l’ambiance, qui sont propres aux casinos terrestres, ne seront probablement plus suffisantes pour faire déplacer les joueurs.

Une empreinte carbone plus faible pour les casinos en ligne

La transition des jeux d’argent vers le numérique a un impact considérable. Les casinos virtuels, comme leurs noms l’indiquent, sont dématérialisés et n’existent que sur Internet. De ce fait, les anciens joueurs de casinos terrestres qui ont profité de l’arrivée des casinos virtuels, ont réduit leur empreinte carbone dû à la pollution des transports. Jouable depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur, ces nouveaux casinos se sont directement invités chez les utilisateurs pour qu’ils n’aient plus à se déplacer dans ces lieux énergivores.

Non sans consommer de grandes quantités d’énergie, la connectivité des appareils et le stockage des données concentré dans de grands datas center sont imprimés dans un processus de numérisation porteur d’améliorations écologiques.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*