L’embellie de l’économie suisse en 2017

La Banque Nationale Suisse

Les signaux d’une reprise de croissance se multiplient et c’est la première fois depuis la fin du taux plancher mis en place en 2015. Malgré ces premiers signes, la Banque Nationale Suisse continue à suivre de près les indices économiques du pays.

L’emploi se porte mieux

Alors que le FMI annonce une croissance de 1,4% en 2017 et de 1,8% en 2018, les signaux positifs se multiplient sur le plan de l’emploi et du chômage : on peut dire que la reprise s’accélère. Ce sont plus de 3000 demandeurs d’emploi qui ont retrouvé un emploi entre mars 2016 et mars 2017, faisant ainsi reculer le taux de chômage de 3,4%. Ces bons chiffres sont notamment dus à l’effet saisonnier : le beau temps de l’été 2016 a certes contribué à cette reprise de l’emploi.

Mais d’autres facteurs économiques ont largement permis cette baisse du chômage. Selon Boris Zürcher, secrétaire d’État à l’économie, les télécoms et l’industrie ont présenté une amélioration très nette et pérenne. Le chômage partiel est lui aussi en recul : seules 541 sociétés y ont eu recours, soit 48 de moins que l’année précédente.

Hausse des exportations

Les économistes du centre de recherches conjoncturelles l’affirment : la hausse des exportations est nette, elle est directement reliée au développement de la zone euro, avec l’aide toute particulière de l’Allemagne, de l’Espagne et des Pays-Bas. En effet, l’économie des pays voisins se porte mieux et la Suisse voit ainsi ses exportations grimper. C’est ainsi qu’elles ont progressé de 1% en février 2017.

On retrouve les meilleures performances dans le domaine de la chimie et de la pharmacie (+4%), mais aussi du côté des métaux (+10%) et de l’électronique (+3%). C’est ainsi l’économie suisse dans sa quasi-totalité qui prend un nouveau souffle, avec des perspectives sur le long terme.

Hausse de la consommation

Selon de nombreux économistes suisses, l’inflation est relativement stable depuis plus de six mois. Les prix ont augmenté de 0,2% en un mois et de 0,6% sur toute l’année 2016. La Banque Nationale Suisse estime quant à elle que l’inflation va se maintenir autour de 0,3% environ en 2017.

Pour de nombreux observateurs, le risque de déflation s’éloigne durablement : cette bonne nouvelle va ainsi redonner confiance aux ménages et aux entreprises qui devraient augmenter leurs dépenses en 2017. Déjà en 2016, la consommation moyenne avait augmenté de 1,2% chez les particuliers, et de 4,1% chez les entreprises.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*